Soin-maladie.fr » Soin » Somnifères : qu’en savez vous ?

Somnifères : qu’en savez vous ?

Un somnifère peut être efficace pour mettre fin à vos problèmes de sommeil à court terme, mais il est important de bien comprendre tout ce que vous devez savoir sur les somnifères.

Cela comprend la connaissance des effets secondaires des somnifères et les précautions à prendre.

Quels sont les effets secondaires des somnifères ?

Les somnifères font partie d’une classe de médicaments appelée sédatifs ou hypnotiques sédatifs. On croit souvent à tort qu’une personne ne peut pas dépendre de somnifères, mais une fois la prescription terminée, elle a du mal à dormir sans ces derniers et éprouve des symptômes de sevrage. Comme la plupart des médicaments, les somnifères ont des effets secondaires qui peuvent être les suivants :

  • Constipation
  • Problèmes d’équilibre et vertiges
  • Bouche sèche
  • Maux de tête
  • Troubles d’appétit
  • Tremblement et faiblesse
  • Problèmes d’attention et de mémoire

Cependant, toutes les personnes ne ressentiront pas les mêmes effets secondaires et la sévérité diffère d’une personne à l’autre.

Un des effets secondaires à long terme des plus grave est la parasomnie, qui consiste en des actions et comportements effectués dans un état hypnotique, comme le somnambulisme. Les parasomnies peuvent inciter une personne à effectuer une action, telle que la conduite, tout en étant dans un état de conscience altéré et va ainsi risquer de causer des blessures à elle même ou à autrui.

Un autre point qui est très important et qui devrait être à la connaissance de tout consommateur de somnifères, c’est de ne jamais prendre de somnifères avec de l’alcool, car cela peut provoquer un sommeil profond provoquant ainsi une overdose et possiblement la mort.

L’addiction aux somnifères

Au fil du temps, une personne peut avoir à augmenter considérablement son dosage pendant la nuit pour rester endormie, provoquant ainsi une dépendance physique à l’égard du médicament. Certains signes peuvent être observés chez certains patients témoignant ainsi de leur addiction comme : l’envie irrésistible d’en consommer, la recherche de médecins différents afin d’avoir plusieurs prescriptions ( connu sous le nom de shopping doctor ), la prise de somnifères quand ce n’est pas nécessaire, perte de mémoire et symptômes de sevrage.

Si un somnifère est prescrit à une personne, elle doit suivre attentivement les instructions fournies par le médecin ou le pharmacien ainsi que ceux sur l’étiquette de prescription. Sans conseils médicaux appropriés, on peut facilement commencer à abuser de ces substances.

De ce fait, la HAS ( haute autorité de santé ) préconise la prescription des somnifères ( les benzodiazépines particulièrement ) pour une durée d’un mois maximum, afin de mettre fin aux addictions. Il faut savoir aussi qu’il existe d’autres molécules autres que les benzodiazépines utilisés comme somnifères, certes moins efficaces mais moins dangereuses.

Mais également ...