Soin-maladie.fr » La sante » Dysfonctionnement érectile : pourquoi avez-vous des troubles d’érection ?

Dysfonctionnement érectile : pourquoi avez-vous des troubles d’érection ?

Avoir des difficultés d’érection est un réel complexe pour tous les hommes, mais réussir à parler de ses problèmes d’érection est encore plus compliqué pour ces hommes.

Alors, certains -gênés- cherchent des réponses et des solutions sur Internet, malheureusement d’ailleurs, car si vous pouvez comprendre les mécanismes et les causes d’une dysfonction érectile sur Internet, n’espérez pas y trouver un remède miracle sans consulter un médecin qui identifiera le fond du problème.

Vous devez tout d’abord savoir que l’érection du pénis est un phénomène qui fait intervenir à la fois votre état d’esprit psychique, votre appareil cardiovasculaire et votre appareil neurologique. Cela signifie qu’un problème au niveau de l’une de ces trois composantes, peut donner des troubles d’érection : l’idée comme quoi seule la fatigue donne une dysfonction érectile est donc une idée reçue.

Maladies cardiovasculaires et troubles érectiles

Les maladies cardiovasculaires ont un grand rôle à jouer dans la genèse de la dysfonction érectile, puisqu’elles sont à l’origine de près de 40% des troubles de l’érection.

Non content d’être une cause fréquente de problèmes d’érection, la pathologie cardiovasculaire est même parfois révélée par ces problèmes. Explications :

  • L’hypertension artérielle : chez un sujet hypertendu, les artères sont étroites et sous tension, ce qui diminue le flux sanguin affluant vers le pénis, causant un trouble d’érection.
  • L’athérosclérose : ces dépôts pathologiques de lipides dans les artères en réduisent également le calibre, ce qui réduit la quantité de sang qui arrive au corps caverneux du pénis.
  • Le même raisonnement peut être suivi pour d’autres maladies cardiovasculaires comme les cardiomyopathies, les artérites et les maladies des artères coronaires.

Le rôle de la pathologie neurologique dans les troubles de l’érection

Pour qu’une érection ait lieu, il faut que du sang afflue vers le pénis, mais aussi que les nerfs érecteurs soient fonctionnels. Ainsi, si ces derniers sont atteints soit macroscopiquement (comme dans le cas d’une chirurgie, par exemple) soit au niveau microscopique (atteinte des neurones qui composent ces nerfs) une fonction érectile altérée est quasi-constamment retrouvée.

Les maladies neurologiques qui touchent le plus souvent la fonction érectile sont :

  • La sclérose en plaques : par atteinte des neurones des nerfs érecteurs.
  • La maladie de Parkinson.
  • La maladie d’Alzheimer.
  • L’AVC : accident vasculaire cérébral, qui peut laisser comme séquelle des troubles de l’érection.

Un cas particulier de dysfonction érectile par traumatisme des nerfs érecteurs est celui de la chirurgie prostatique, suite à un cancer de la prostate opéré. En effet, la prostate et les nerfs érecteurs sont collés, plusieurs chirurgiens préfèrent tout enlever alors pour ne pas prendre le risque de laisser des cellules cancéreuses. Cela a pour conséquence, une disparition totale de la fonction érectile pendant au moins un an, suite à quoi le patient récupère petit à petit sa fonction érectile grâce à des traitements adéquats.

Conclusion : la dysfonction érectile, en plus de l’impact qu’elle peut avoir, est souvent un signe d’alarme précieux qu’il faut toujours écouter ! N’hésitez surtout pas à consulter votre médecin au moindre problème !

Mais également ...